PRESENTATION

 

3S (SET-SANTE-SECURITE),est un programme, initié et développé par des sénégalais ambitieux et animés par la fibre patriotique. Un groupe de jeunes qui ont commencé leurs débuts en offrant des services de nettoyage à des particuliers, jusqu’au jour où, les armées sénégalaise et française de l’air les sollicitèrent pour l’entretien de leurs avions ainsi que de leur site et locaux administratifs.
Par la suite, nous avons signé un contrat de prestations avec la Fondation Bill&Melinda Gates « Intrahealth International » dans son programme« Informed Push Model » et bénéficiant ainsi de la confiance de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnementpar rapport à sa formule « YEKSI NAA »pour la distribution de médicaments contre la Tuberculose, le Paludisme et le VIH/SIDA mais également pour la contraception.
C’est en se lançant dans cette aventure que nous avons, depuis lors, commencé à parcourir les différentes structures sanitaires du Sénégal, plus précisément celles des régions telles que : Matam, Saint-Louis, Kaolack, Kaffrine, Kédougou, Tambacounda. Et depuis cet instant, le constat qui a été fait sur le terrain, à nos différents et multiples passages, reste le même : le niveau de salubrité dans ces établissements reste largement à désirer.
Un constat qui a fortement heurté la sensibilité des acteurs hygiénistes « nés » que nous sommes, suscitant ainsi un désir en nous, celui de mener un combat, « une guerre », contre ce phénomène qu’est l’insalubrité en milieu hospitalier, d’apporter notre pierre à l’édifice afin de combattre les épidémies et autres maladies transmissibles par manque d’hygiène.
C’est alors de là, qu’est née l’idée d’un programme, un projet réfléchi et adapté par de jeunes patriotes sénégalais, soucieux de servir leur nation de par leur savoir-faire et leur expertise. D’où l’initiative « JEUM-KANAM », pour prévenir les infections associées aux soins ou maladies nosocomiales en aidant les établissements de santé à maintenir un niveau satisfaisant d’hygiène conformément aux directives et recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé. Ainsi défini, notre volonté n’est rien d’autre que d’accompagner le personnel soignant, les patients mais également les accompagnants, durant tout le processus des soins médicaux afin de leur éviter tout risque de transmission ou de contamination d’une quelconque infection au sein de l’environnement hospitalier.
D’autre part, ce programme a pour but de s’inscrire dans le livre des acteurs clés de la lutte contre les Infections Associées aux Soins (IAS), pour un Sénégal voire une Afrique sans maladies nosocomiales ni épidémies. Bien évidemment, nous n’avons clairement pas l’intention de restreindre nos activités au territoire sénégalais, mais nous tenons, dans un avenir proche, faire bénéficier de ce projet à tous les pays du continent pour ainsi, faire de ce combat, une affaire intercontinentale et de cette vision, une vision unique et universelle. Une solution africaine aux maladies nosocomiales, une résolution africaine pour la santé africaine, une initiative de la jeunesse sénégalaise pour sa terre mère : l’Afrique.
Parce qu’un soin propre et sûr est un droit pour tous, parce que vous vous êtes engagés à être un des pionniers de la défense des droits de tout un chacun à l’accès à un soin de santé de qualité, nous vous invitons à nous accompagner pour la pérennisation de nos actions.
Pour cette nouvelle aventure, 3S a besoin d’alliés, de partenaires, de compagnons de guerre.
En effet, nous sommes conscients que le chemin sera garni d’obstacles, comme pour toute aventure, mais toutefois, nous sommes aussi confiant, qu’ensemble, nous pourrons gagner cette bataille, et beaucoup d’autres encore et faire des maladies nosocomiales un <<mauvais cauchemar>> duquel pourront enfin se réveiller nos établissements de santé et de l’insalubrité en milieu scolaire, un mauvais souvenir.Vous l’aurez compris, l’essence même du programme 3S est d’appuyer les structures de santé du Sénégal dans leur quête constante d’hygiène, cependant nous ne nous limitons pas seulement à l’Hygiène hospitalière car la salubrité dans les établissements scolaires est aussi une priorité pour nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez vous au newsletter

CONTEXTE GENERAL

Chaque année, le traitement et les soins dispensés à des centaines de millions de patients dans le monde sont compliqués par des infections contractées au cours des soins de santé. Selon l’OMS, sur 100 personnes hospitalisées dans les pays en développement, 15 subiraient ensuite une infection nosocomiale, soit 3 fois plus que dans les pays développés.
A tout instant, plus de 1,4 million de personnes dans le monde souffrent d’infections contractées à l’hôpital. Entre 5 et 10% des patients admis dans les hôpitaux modernes de pays développés contractent une ou plusieurs infections. Le risque de contracter une infection au cours des soins de santé étant de 2 à 20 fois plus élevé dans les pays en développement que dans les pays développés. Dans certains pays en développement, la proportion de patients souffrant d’une infection nosocomiale peut dépasser 25%. En Afrique Subsaharienne, les données disponibles montrent que l’incidence des infections nosocomiales varie de 2 à 49%. Au Sénégal, il est indiqué que 2 patients sur les 20 hospitalisés sont atteints d’une infection nosocomiale.
A de rares exceptions près, les établissements sénégalais ont des pratiques de soins et de fonctionnement bien éloignées de celles en vigueur dans les pays développés. Les facteurs du risque infectieux associés aux soins y sont très nombreux, parmi ceux-là, l’absence de protocoles et l’insuffisance d’informations sur l’hygiène, la mauvaise élimination des déchets, l’insuffisance des infrastructures, les conditions de promiscuité entre autres.
Bien que le Sénégal ait fait beaucoup d’efforts pour la prévention de ces infections en mettant en place un Programme National de Lutte Contre les Infections Nosocomiales (PRONALIN) et des Comités de Lutte Contre les Infections Nosocomiales (CLIN), il existe une large disparité en matière d’hygiène entre les établissements de santé de la capitale et ceux des autres régions. Une enquête de sondage téléphonique menée auprès des Infirmiers Chefs de Poste des différentes structures de santé dans lesquelles nous intervenons, nous a en effet révélé un manque d’accompagnement et l’absence de programme d’hygiène sanitaire spécialement développé.
D’autres part, l’enquête nous a permis de prendre conscience du manque considérable en produits d’hygiène médicalisés dont sont victimes les établissements sanitaires en question. Les produits utilisés pour l’entretien de l’environnement médical sont des produits standards qui ne respectent pas vraiment les normes d’hygiène hospitalière et l’utilisation de solution hydroalcoolique n’est pas respectée non plus car absente. Aujourd’hui, il n’existe pas de solutions immédiates à ce problème d’ordre mondial, souvent dénommé « la Malédiction des Structures de Santé », toutefois, nous sommes tous conscients que leurs conséquences sont désastreuses, allant du prolongement du temps de séjour en établissement hospitalier, à la résistance aux antibiotiques et aux incapacités sur le long terme voire même des décès.
Les Maladies Nosocomiales constituent un problème de santé publique, encore méconnu ou mal maitrisé par la grande masse mais nous interpelant tout un chacun. Et c’est à ce problème que le Programme 3S, à travers sa stratégie « JEUM-KANAM », s’est donné pour mission de trouver une solution. Une solution pérenne et inclusive à laquelle tous les acteurs de la santé et les acteurs communautaires ainsi que les instances décisionnaires pourront participer d’une manière ou d’une autre.
Par ailleurs, interpellés par le manque d’hygiène que nous constatons dans la vie courante, nous avons décidé de prendre le problème à bras le corps en essayant de la solutionner par la racine. D’où P2S, un projet d’appui aux établissements scolaires du pays pour les aider à atteindre un niveau d’hygiène satisfaisant pour la sécurité des apprenants mais aussi du personnel enseignant. Un projet de prévention contre les épidémies et certaines infections causées par le manque d’hygiène notamment celle des mains. La spécificité de cette stratégie résidant dans le fait que nous optons pour une sensibilisation des populations à bas âge. Parce que les bonnes pratiques et les bonnes habitudes s’apprennent dès l’enfance, l’apprentissage des règles d’hygiène aux élèves, surtout ceux du primaire et du préscolaire, est un impératif pour le Programme SalubritéScolaire. De ce fait, en même temps que nous leur fournirons des produits pour l’entretien mais aussi pour le lavage des mains, nous mettrons l’accent sur l’apprentissage des bonnes pratiques pour une hygiène de vie saine, être propre chez soi mais aussi en public, dans la rue et n’importe où ailleurs. Ne pas salir est un devoircitoyen. Pour un Sénégal propre, les habitudes doivent changer et cela doit commencer par les plus jeunes, qui sont l’avenir de ce pays et ceci, nous l’avons compris.
En mettant en place ces deux sous-projets, nous nous engageons à être un maillon de la chaîne aux côtés des autorités compétentes, pour enfin réussir à atteindre l’objectif d’un Sénégal sans épidémies voire un Sénégal avec zéro déchets.
Dans ce document, nous vous édifions sur le plan d’actions à suivre pour la bonne marche du programme 3S, en précisant que ce modèle n’est à ce jour qu’un modèle d’essaie qui, nous l’espérons, nous permettra au fur et à mesure, de nous perfectionner pour la pérennisation de nos actions ainsi que leur vulgarisation sur tout le territoire national.


Comment nous rejoindre ?


Cette rubrique est consacrée aux PPS et toutes autres structures de santé désirant de se faire enrôler rapidement sans formalités papiers ou avoir à attendre le passage de nos agents terrain. Toutes les structures du Sénégal peuvent s’inscrire en ligne et bénéficier du programme, le formulaire d’adhésion et la plaquette du programme est téléchargeable depuis le lien ci-dessous
Formulaire de Contact

Nos équipes vous recontacterons dans les plus bref délaies pour répondre à vos interrogations.

La relation entre collaborateur et les services hospitaliers est la clé du succès
Rejoindre L’ÉQUIPE

3S : Set SantéSécurité

L’ÉQUIPE

 

 

évènements à venir

    partager l'article
    Share